Fender Champ 1957




Afin de pouvoir tester mes créations de guitare avec un ampli plutôt "neutre" mais surtout de qualité et à volume raisonnable (jouable dans une maison ou un appartement sans souci de voisinage), j'ai décidé d'entreprendre la construction d'une réplique de Fender Champ de 1957.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas la "bête", une petite vidéo sur YouTube pour illustrer.






En 1955, Fender commença à mettre ses amplificateurs dans des caissons recouverts de tolex Tweed avec une forme dite "Narrow Panel" équipé d'une grille de protection en plastique de finition dite "Oxblood", et c'est à ce moment que le Champ devint officiellement "The Champ" (modèle 5E1). Jusqu'en 1957, le Champ n'a qu'un haut-parleur de 6 pouces, mais en 1958 le modèle 5F1 fut équipé d'un HP de 8".
Les circuits 5E1 et 5F1 (5 désignant la dizaine de l'année soit les 50's et E ou F la révision du schéma et 1 pour le Champ) utilise une lampe 12AX7 double triode en pré-amplification pour produire deux étages d’amplification de la tension, et une simple 6V6GT en lampe de puissance pour produire environ 5 Watts.
Un Champ de cette époque peut facilement être daté par le code tamponné sur le "tube chart" (petit liste papier collée à l'intérieur de l'ampli reprenant la liste des lampes montées dans l'ampli), par le code tamponné sur le HP et enfin par le numéro de série. (traduction du site Wikipedia anglais).


 Après avoir étudié divers plans sur le net, et cherché à acheter les composants à droite ou  à gauche ( plus précisément sur Tube Town ou sur Tube Amp Doctor (TAD pour les intimes )), j’ai finalement opté pour un kit Tweed Champ de chez TAD. C’est plus économique  et comme c’est mon premier montage d’ampli à lampe c’est aussi plus simple.

ATTENTION 
J’en profite pour insérer un avertissement,  un ampli à lampe comprend des tensions de plus de 400 volts même après l’avoir arrêté car les condensateurs restent chargés. Sans aucune notion d’électronique  n’y mettait pas les mains, il y a réellement  danger de mort.

Voilà après ce passage obligatoire, je reprends, le schéma du 5f1 est des plus simples c’est un très bon ampli pour commencer à comprendre les amplis à lampes et se familiariser  avec leur construction.
Voici le layout et le schéma d’origine




Le schéma  et le layout d’un champ 5f1.

Attention au condensateur .05 mfd 600 volts, ce condensateur est dangereux (les américains  la surnom la death cap, c’est peu dire) dans un circuit moderne avec la prise de terre, référez  vous à des schémas  plus modernes. Sur la page de TAD en lien au dessus vous avez la possibilité de télécharger le dossier complet, en pdf  dans sa version moderne (prise de terre) et plus sécurisée.

En complément  sur le site j’ai acheté  des vis spéciales pour le montage des HP, une poignée cuir, du tolex tweed, de la grille oxblood, un HP Jensen C8R 8" 25W 4 Ohm, 6 vis type Fender pour les panneaux arrière et deux cosses spéciales Jensen pour se connecter sur le HP.

Pour l’assemblage de la partie électronique  prenez votre temps mais quelques heures, de la minutie suffisent (et quelques  connaissances en électronique, je me répète  mais il faut quand même reconnaître un condensateur, sa polarité s’il y a lieu, une résistance  et sa valeur... et savoir lire un schéma d’électronique,  si vous ne comprenez pas tout le fonctionnement  dans le détail  ce n’est pas rédhibitoire mais ne faites pas n’importe quoi, c’est dangereux et ça coûte cher). Il vous faut aussi un peu de matériel, une pince coupante, un testeur (ohmmètre et voltmètre) , un bon fer à souder, une pince à bec fin plus une pour le serrage des écrous, un tournevis cruciforme. Je pense avoir fait le tour.
Respecter bien les consignes sur les paires de fils à torsader, laisser bien la rondelle plastique et l’écrou du transformateur de puissance pour garantir son isolement et enfin les deux points de masse. 
Les fils sont gainés de tissu et il suffit de les couper et puis de légèrement  les rétracter pour laisser apparaître le fil à nu, on ne dénude pas un fil tissu avec une pince à  dénuder c’est simplement en prenant le tissu entre deux doigts et en le repoussant vers l’arrière de la coupe que l’âme du fil apparaît. C’est simple et rapide.



Pour le caisson (en anglais cabinet ou cab), je l’ai fabriqué moi-même, pour des raisons de coût  mais aussi parce que j’aime le travail du bois.  J'ai utilisé un plan de chez Dueltone Amps. J'ai repris ce plan avec des côtes en mm.

Dueltone Amps "Champ" cabinet (5F1)

Pour la construction du cab j'ai utilisé le dessus d'une ancienne armoire IKEA en pin de 20 mm d'épaisseur, le bois est bien sec et c'est la bonne épaisseur. Pour le baffle (plaque en bois supportant le haut-parleur), j'ai utilisé du contreplaqué de 10 mm, pour l'arrière du contreplaqué de 5 mm, j'ai trouvé les deux chez BRICO DEPOT.  On peut aussi y trouver la planche de sapin en 18 mm pour réaliser le cab.
Pour les puristes, l'assemblage des différentes faces doit se fait en tenon et mortaise, mais comme je n'ai pas l'équipement adéquate, j'ai finalement opté pour une collage (colle à bois Titebond)



 et vissage (les têtes sont noyées dans le bois et recouverte de pâte à bois), j'ai utilisé des vis de 5 x 60 mm, trois pour le haut et quatre pour le bas, de chaque côté, c'est un montage solide et comme le Tweed recouvrira tout ce sera totalement invisible. C'est plus rapide et plus simple.


Les tasseaux de fixation des panneaux arrière sont en cours de séchage, on aperçoit les vis recouvertes de pâtes à bois.

Une fois l’assemblage des quatre côtés réalisés, j'ai arrondi les angles avec ma défonceuses et une fraise adéquate. La face avant, le dessus, la découpe de la partie électronique arrière, le dessous, l'arrière, tous les angles sont arrondis.



J'ai utilisé une plinthe de 9 mm d'épaisseur en sapin, acheté chez Brico Dépôt aussi pour faire la partie haute et basse du cadre avant ce qui donne la forme "Narrow Panel".

Pour le baffle, j'ai effectué la découpe du rond à la scie sauteuse après avoir percé un passage pour la lame dans le cercle dessiné sur la planche. J'ai ensuite peint le baffle en noir puis fixé les 4 vis spéciales permettant la fixation du haut-parleur.
Seulement ensuite j'ai agrafé la grille sur le baffle.


  Test de l'assemblage caisson + baffle :

Puis couvrir le cab avec le tweed, il faut d'abord faire les côtés en laissant à peu près 1 cm de plus en haut et en bas pour le recouvrement du tweed du dessus et du dessous. 
Il faut d'ailleurs tenir compte de l'épaisseur  d'environ 1 mm du tweed pour la réalisation des panneaux arrières. Le Tweed de chez TAD est de très bonne qualité, il est déjà vernis et donc assez épais.
Pour la pose du tweed je vous conseille de suivre le TUTO du projet G5, ils fournissent d'ailleurs plein d'autres informations sur les amplis à lampes, sur la décharge des condensateurs...
Pour les angles intérieurs du tweed au niveau de la partie électronique, il faut mettre un petit triangle de tolex en dessous et procéder à une découpe en diagonal du tolex qui s'ouvrira pour recouvrir ces petits triangles.
Une fois le tweed posé je procède à l'installation du baffle avec le HP fixé dessus, du bloc électronique, de la poignée, fixation du fil d'alimentation dans le cab, des pieds en métal (j'ai trouvé un modèle simpa chez Carrefour au rayon bricolage).


Pour le logo, merci beaucoup à Fabien, il m'a réalisé une très belle réplique qui finit parfaitement l'ampli.
                   De face





Pour le profil, on voit bien que la face avant est en pente, ce qui favorise la projection du son.
 Vue du dessus, on voit les petits triangles dans les angles intérieurs du tweed.

C'est un ampli de conception et de réalisation vintage avec des composants de qualité, le kit TAD est vraiment qualitatif, le son est clair, pas de problème de bruit parasite. Il bénéficie d'une légère compression naturelle, le son est légèrement "sombre" ce qui se marie à merveille avec ma Telecaster type 1951.
Le couple Tele / Champ Tweed est un régal mais avec une strat ou une Les Paul ça le fait aussi, cet ampli fait vraiment ressortir la personnalité des micros et des bois, chaque détail est retranscrit.  Je suis un projet de Stratocaster type 57, j'ai hâte de tester le duo, avec une 62 c'est déjà super.

Il est clair jusque 7 avec des simples bobinages, puis on arrive dans la zone qui tue, dès qu'on attaque il sature on relâche il sonne clair et puis à partir de 9 ou 10 (il va jusque 12), on le fait saturé de plus en plus, le volume est puissant mais raisonable.

Après la réalisation d'un deuxième amplificateur Tweed : un Deluxe basé sur un circuit 5e3, j'ai retravaillé le vernis du Tweed pour lui donner plus de patine.



Le Champ 57 avec son grand frère le Deluxe 5e3.
 Vidéo démo avec une Telecaster Jacobson 1966


Commentaires

  1. Beau travail!

    Quel est selon toi le coût hors main d'oeuvre?

    Merci

    RépondreSupprimer
  2. Tout compris il faut compter 720 euros sur Tube Amp Doctor, cab + hp + électronique.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés